Accueil - Bénéficiaires - Actualités - À propos - Faire un don

© 2018 by Cap Études

Bibata Sanfo

  • Bibata est entrée dans l'association en octobre 2013. Elle avait 18 ans et étudiait en 2nde.

  • Elle vient de Sourgoubila, une commune rurale située à 35 km au nord-ouest de Ouagadougou.

  • En octobre 2017, elle est entrée en 2e année de faculté d'anglais.

  • Son ambition : obtenir les diplômes qui lui permettront de trouver un travail et de subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de sa grande soeur, scolarisée en terminale. Elle aimerait devenir traductrice..

  • Sa situation : Bibata était en 2nde lorsque sa maman est décédée à l'été 2013. Son père est lui aussi décédé peu après. Apollinaire Zoungrana, l'un de nos correspondants et professeur de français de Bibata, est intervenu immédiatement en nous proposant de l'intrégrer à Cap Etudes. 

  • Bibata est une élève exemplaire ! En première elle était classée 3e de sa classe avec 13 de moyenne en philosohie, 15 en histoire-géographie, 14 en allemand... "C'est une fille assidue et très sérieuse, témoigne son professeur de français. Une force tranquille qui parle peu, mais qui est très performante quand il s'agit d'écrire !"

  • Durant l'été, à la saison des pluies, Bibata et sa soeur cultivent leur champ pour produire leur nourriture.

  • Le 4 février 2017, Bibata a été une des premières boursières de Cap Etudes à intégrer le Foyer étudiant.

L'album photo de Bibata

Des nouvelles de Bibata

Rencontre en mars 2016, à l'ombre d'un manguier

Apollinaire et moi nous retrouvons Bibata, à quelques pas de la maisonnette en terre qu'elle loue avec sa soeur Rasmata. Ce sont les vacances et elles essayent de gagner un peu d'argent en tissant des cordes avec des chutes de sacs en plastique. Des voisines, qui elles aussi subviennent seules à leurs besoins sont avec elles. C'est une joyeuse bande de jeunes femmes qui se serrent les coudes.

Assises sur une natte, nous papotons et abordons, l'air de rien, leurs soucis de subsistance. Une de leurs amies nous apporte un délicieux plat à base de cérales et de feuilles de sauge. Un peu d'eau. Et nous reprenons la discussion. Le Bac qui approche pour Bibata. Son souhait de devenir professeur d'anglais ou d'allemand. La classe de seconde que fréquente sa soeur.

Nous visitons ensuite la petite maison, entourée d'un haut mur, qu'elle loue toutes les deux, près du lycée.

Juillet 2016- Bibata est BACHELIERE !

Bibata peut être heureuse !

Elle a décroché son baccalauréat dès le premier tour de l'examen. Et peut désormais regarder du côté de l'Université de Ouagadougou , où elle va poursuivre des études pour devenir professeur d'anglais.

Beaucoup de changements s'annoncent pour elle. Elle va quitter le village de Sourgoubila, pour rejoindre la capitale où elle sera hébergée par un parent, en attendant l'inauguration du Foyer étudiant de Cap Etudes, en septembre 2017.

Apollinaire et Odilon, les partenaires de Cap Etudes, vont l'accompagner et la guider au coeur de cette université qu'ils connaissent bien. Ils y ont, tous les deux ensembles, étudié la sociologie, il y a quelques années.