Accueil - Bénéficiaires - Actualités - À propos - Faire un don

© 2018 by Cap Études

Marc Lompo

  • Marc a intégré Cap Etudes en juillet 2013. Il avait alors 15 ans.

  • Il habite à Fada N'Gourma, à, 250 km à l'est de Ouagadougou.

  • En 2018, Marc a réussi le concours d'entrée à l'école de la Gendarmerie Nationale du Burkina Faso. BRAVO ! Il va bénéficier d'une bourse, mais Cap Etudes va lui permettre d'acheter sa tenue.

  • Son ambition : entrer dans l'armée de l'air et devenir pilote d'hélicoptère, son rêve depuis toujours

  • Sa situation : Marc a vécu une situation extrêmement précaire depuis le décès de son papa en septembre 2010. Sa maman élève seule les quatre enfants encore au foyer et gagne quelques revenus en travaillant le matin dans un hôtel. Elle est extrêmement fière de la réussite de son fils aîné, et années après années nous voyons son sourire s'épanouir.

  • Marc avait 15/20 de moyenne générale en 4e lorsqu'il a été remarqué par les partenaires de Cap Etudes. Et malgré les crises de paludisme qui l'affectent régulièrement, il obtient toujours d'excellents résultats scolaires.

L'album photo de Marc

Les vidéos de Marc

Voici le descriptif des conditions de vie de Marc, envoyé par nos partenaires en 2013 

"Issu d’une famille de 5 enfants, Marc est l’aîné des garçons. Il a une grande sœur, une petite sœur et 2 petits frères. Il a 15 ans et est en 4ème au Lycée communal de Fada.

Son papa, mécanicien est décédé en septembre 2010 après que la famille soit rentrée de Ouagadougou pour s’installer à Fada. Marc a donc fait son école primaire à Ouagadougou. Ses études secondaires, il les a faites à Fada.

 

Avec ses frères et sœurs, Marc et sa Maman vivent dans une maisonnette de 16 tôles qu’ils ont prises en location. La maman fait ce qu’elle peut pour assurer leur scolarité mais ce n’est pas simple pour elle toute seule. La conséquence est que plusieurs fois Marc a été chassé de l’école pour n’être pas à jour des frais de scolarité. La conséquence en est un retard dans les cours que Marc essaie tant bien que mal de combler. La maman est donc obligée d’emprunter de l’argent à gauche et à droite pour honorer les retards accusés. Le réconfort c’est qu’il s’en sort avec de bonnes moyennes.

 

Dans leur maisonnette de 16 tôles, il n'y a ni électricité, ni eau courante, de sorte que c’est à la lumière des lampes tempêtes et de torches qu’il apprend ses leçons. Pour se rendre à son établissement, Marc a un vieux vélo qui ne manque pas de lâcher très souvent sur la route à cause de son état ; d’où des retards fréquents à l’école située à environs 3 km de chez lui. Côté alimentation ce n’est guère mieux. Sa mère n’arrive pas à nourrir convenablement les 5 bouches qu’ils constituent.

 

Ainsi, pendant les vacances, Marc utilise les outils que son défunt père a laissés pour réparer des vélos et aider sa maman. En tant qu’aîné de la famille, il doit donner le bon exemple pour ne surtout pas décourager sa maman.Ses craintes aujourd’hui sont que sa mère soit à bout de souffle et n’arrive plus à les supporter. Il serait de ce fait obligé d’abandonner les cours et de se retrouver dans la rue à faire un petit métier. En tant qu’aîné il se doit de réussir afin de pouvoir à son tour, aider ses frères et sœurs."