Accueil - Bénéficiaires - Actualités - À propos - Faire un don

© 2018 by Cap Études

Marguerite Yaogo

  • Marguerite est entrée dans l'association en juillet 2013. Elle est titulaire de son certificat d'études primaires, obtenu en juin 2013, à Zinado, à l'âge de 18 ans.

  • Elle est l'une des premières boursières a avoir emménagé au foyer étudiant de Cap Etudes.

  • En juillet 2017, elle a obtenu son certificat professionnel à l'école de couture Noon Taaba de Ouagadougou. Elle poursuit dorénavant son apprentissage chez une couturière, spécialisée dans les tenues de fête : robes de mariée, de baptême... Le rêve de Marguerite !

  • Son ambition : posséder son propre atelier de couture.

  • Sa situation : Marguerite fait une heure de vélo chaque jour pour se rendre à son atelier de couture. Sa patronne est très satisfaite de ses progrès et salue sa détermination.

  • Le soir Marguerite rentre au foyer pour s'y préparer à manger, puis réaliser des vêtements pour son compte, sur la machine à coudre que lui a offert Cap Etudes. 

L'album photo de Marguerite

Le parcours de Marguerite

Marguerite vivaient à Ouagadougou avec ses deux soeurs, jusqu'aux décès de ses deux parents.

Elle a alors dû quitter la capitale pour rejoindre ses grandes tantes dans un village de brousse, près de Zorgho, où Marguerite n’était plus scolarisée, faute d’argent.

 

Marguerite a convaincu sa tante de l’inscrire dans l’école gratuite de Zinado, à une heure de marche de la concession où elle vivait. Le directeur de l’école l’a accepté mais, ne connaissant pas son niveau, il l’a inscrite en classe de CP.

 

A 12 ans, Marguerite a courageusement repris son parcours scolaire à la base, et obtenu en juin 2013, à 18 ans, son certificat d’études primaires. C’est un beau succès : seuls 36% des élèves de CM2 de son école ont réussi l’examen.

 

Mais Marguerite était alors trop âgée pour entrer au collège. Elle s’est donc orientée vers des études techniques, sur les conseils de son directeur d'école Emile Kaboré et des correspondants de Cap Etudes, Apollinaire Zoungrana et Odilon Lompo. Elle a quitté la concession de ses tantes, pour vivre chez un oncle à Ouagadougou et intégrer une école de couture.

 

De 2008 à 2013, Marguerite a bénéficié d'un parranaige de l'association Zinado 2000, qui a construit l'école primaire fréquentée par Marguerite. Cap Etudes a ensuite pris le relais. Notre objectif est de l’accompagner jusqu’à l’obtention de son diplôme de couture, afin qu’elle soit en mesure de gagner sa vie de façon indépendante et de construire son avenir comme elle l’entend.